lundi 3 octobre 2011

Argentina -Entre Resistencia (km 2185) et Salta (km 3003)

Retour en bus de nuit pour passer de nouveau la frontière et retrouver l'Argentine. Nous arrivons vers 3h du matin et nous installerons sur les bancs de la station de bus pour se reposer le temps de quelques heures.
A 7h du matin, nous prenons un bus en direction du centre ville pour rejoindre ensuite le rond point stratégique qui nous emmènera, on l'espère sans trop de difficulté, vers Salta "la linda" (la belle).
Resistencia en soi ne vaut pas forcément le détour.

Nous attendrons environ 2h au bords de la route avant que Dani, ne nous fasse monter dans son camion pour 170 km et nous dépose à Saenz Peña.



Une petite pause bière et c'est reparti ! Cette fois-ci avec Diego nous ferons 2h30 de voiture jusqu'à la Pampa de Los Guanacos après seulement 30 minutes d'attente. Un bon moment partagé, nous ferons même une petite visite de ce village au nom si attirant : la Pampa del Infierno... (seulement à cause de la chaleur qu'il y fait en été).


Nous continuerons notre chemin sans problème puisque nous monterons après une demi heure d'attente dans le camion de Daniel. Il nous reste plus que 450 km à parcourir et nous sommes plein d'espoir pour atteindre Salta au petit matin mais ce ne serait sans compter sur les aléas de la vie et plus particulièrement d'une panne technique.
Il est 23h lorsque le camion dans la petite ville de Joaquim Gonzalez refuse de démarrer... Ne voyant pas le temps passer en discutant dans le camion, Daniel a oublié de changer de réservoir d'essence, de ce fait, la pompe d'alimentation s'est cassée.
Ne nous y connaissant pas trop en mécanique et épuisés nous ferons un petit somme dans la cabine du camion pendant que le frère de Daniel viendra à sa rescousse. Ils tracteront finalement le véhicule jusqu'à la ville de Lajitas (pas exactement sur notre itinéraire)...





6h du matin nous revoilà au bords de la route (mais pas la bonne) où nous attendrons 4h (sous un soleil ardant, on a faim et on est fatigués cela va sans dire) pour monter dans un premier camion avec un "coquétéeur" (quelqu'un qui mâche des feuilles de coca : très courant et légal dans le Nord de l'Argentine), 2h plus tard nous sommes à nouveau sur la bonne route et nous attendrons que peu de temps avant de rejoindre Salta à bords d'une voiture en compagnie d'un père et son fils.

ENFIN!!!! Nous y sommes...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire