mercredi 2 novembre 2011

Argentina - sur la route jusqu'à ZAPALA - KM 6643


Départ de San Juan le 2 novembre. 14h30 sous un cagnard pas possible (35°C), vers 14h30, Daniel, chauffeur de camion, nous prendra gentiment avec lui et nous déposera à la sortie de Mendoza. A peine le temps de nous délester de nos sacs, qu'une fourgonnette s'arrête : Cristian le boulanger qui avait rdv avec une amie, nous laissera à Tununyan. Nous planterons ensuite la tente au poste de police de Paraditas (San Carlos).




Les flics nous paieront même le café avant de partir !!!
Le jeudi 3 novembre : en route pour Malargüe (KM 6123). Fernando, un garde du parc de l'Aconcagua nous y conduira en nous faisant part de ces connaissances en nous signalant notamment l'endroit du célèbre crash des footballeurs survivants qui, par nécessité, avaient dû se nourrir des restes de leurs coéquipiers morts dans l'accident ou encore un dispositif scientifique de la région qui comprend 3000 puits munis de panneaux solaires servant à capter les rayons cosmiques. Arrivés à Malargüe sur les coups des 14h45, nous décidons de prendre un bus de nuit pour avancer jusqu'à ZAPALA.

 



Vendredi 4 Novembre : arrivés à ZAPALA à 8h00. Après la visite d'un musée sur la géologie, minéralogie et l'histoire de la Terre, nous atteignons la sortie du village vers 10h30 et reprenons notre activité du moment, le levage de pouce...Où nous rencontrerons un charmant villageois.


Ooooh c'est beau ! Nous avons éviter de mettre les 400 photos de minéraux, les intéressés peuvent nous joindre pour plus...
 
 

LAS MALVINAS SON ARGENTINAS !!!!!!

Et si on jouait à cailloux bidon? cailloux-plot, peut être? cailloux-poteau? ou cailloux-pencarte?

Nous ne sommes plus très loin de Junin de los Andes, notre prochaine destination !!!

Quelques 3h plus tard, et oui pas de bol cette fois ci !! Carlos, nous déposera à 50km de là, au beau milieu de nul-part, en plein désert, en nous laissant gentiment une bouteille d'eau de 50cl. On contemple les alentours...pas grand chose à part des ossements de bestioles, de vaches, etc. Super ambiance sous une chaleur tonitruante. On se décidera à faire un cailloux-coca. 1h d'attente et voilà notre Vicente le Gnostique qui nous embarquera jusqu'à San Martin de los Andes.

 










Aucun commentaire:

Publier un commentaire